Matthieu est parti à University of Wollongong à Dubaï pour suivre un master en Engineering Management. Il nous fait part de son exprience au sein de l'université et dans la ville ! Découvrez son témoignage.

À la rencontre de Matthieu

Quand es-tu arrivé ?

Je suis arrivé à Dubaï au début du mois de janvier 2021.

Sur quels critères (coût/destination, réputation ?) as-tu choisi ton université ?

Les deux principaux critères à partir desquels j'ai fait mon choix ont été ceux du contenu du master et de la richesse de la destination. Toutefois, Dubaï n'était pas mon premier choix. En effet, je devais initialement entreprendre un Master Engineering Management en Australie. La crise sanitaire étant passée par là et l'Australie ayant fermé ses portes, la solution de Dubaï m'a été proposée et je l'ai acceptée pour les raisons évoquées précédemment.

Quel programme suis-tu en ce moment ? 

En ce moment, et depuis le mois de janvier 2021, je suis le programme du master Engineering Management.

MBA University of Adelaide

Ses conditions de vie à Dubaï

Où étais-tu logé ? Comment as-tu trouvé ce logement ?

J'ai fait le choix de ne pas chercher d'appartement avant d'arriver à Dubaï. Je voulais effectuer mes recherches et mes visites en présentiel. J'ai donc réservé une chambre d'hôtel pour le mois de janvier. Finalement, je me suis énormément plu dans ce premier hôtel et j'ai décidé de rester dans la partie Résidence de celui-ci et de signer un contrat d'un an. La particularité des loyers à Dubaï est qu'il faut payer un an de loyer en une ou plusieurs fois à l'entrée du dans le logement. C'est donc ce que j'ai fait.

As-tu trouvé un petit job sur place ? Est-ce difficile ?

Je n'ai pas trouvé de job sur place pour l'unique raison que je n'en ai pas cherché !

MBA University of Adelaide

Son expérience à Dubaï

Qu'est-ce que ce voyage t'a apporté ?

Ce voyage m'a énormément apporté. Premièrement, mon master est une incroyable plus-value pour mon futur professionel et va me permettre d'entrer dans le monde du travail avec des bales solides et polyvalentes. Avoir l'intégralité de mes cours en anglais m'a naturellement permis de progresser et de prendre confiance en mes capacités concernant cette langue étrangère. Humainement, j'ai fait énormément de rencontres. J'ai aussi été confronté à une culture différente, à un mode de vie différent, d'autres façons de travailler, de voir les choises et l'avenir. Autant de choses qui font la beauté et la richesse d'un voyage !

Quels conseils donnerais-tu à un étudiant qui veut partir dans ce pays ?

Si tu souhaites venir aux Émirats et plus particulièrement à Dubaï, je te conseille de prendre contact avec StudiesUP pour ne passer à côté d'aucune démarche administrative. Il faut aussi avoir conscience du coût de la vie et prendre le temps de se documenter sur toutes les petites choses à savoir avant de se rendre à Dubaï.

Ton ou tes coup(s) de cœur (plat, bar, restaurant, voyage, visite...) ?

Tu ne peux pas partir des Émirats arabes unis sans aller découvrir Abu Dhabi et Al Saadiyat Island, une île reculée où il fait bon ne rien faire ! Tu dois aussi passer par la région de Musandam à Oman. Si tu aimes la plongée, tu seras aussi surpris par la richesse sous-marine de la côte est des Émirats. Enfin, j'ai eu la chance d'être à quelques pas seulement de l'Expo Universelle 2020 où je me suis rendu à plusieurs reprisesc

Qu'as-tu pensé des services d'accompagnement de StudiesUP ?

StudiesUP est toujours là pour vous accopagner. Anne-Sophie et son équipe ont toujours répondu à mes questions et m'ont énormément aidé concernant les formalités administratives. Je les remercie de m'avoir accompagné tout au long de cette aventure.

Ses études à Dubaï

À quoi ressemblait une journée type là-bas ?

En raison du public d'étudiant de mon master (des personnes qui travaillent déjà en entreprise pour la grande majorité), les cours sont proposés le soir de 18h à 22h afin de permettre à tout le monde de pouvoir s'y rendre. Selon les trimestres, j'ai eu entre deux à trois cours par semaine à raison de 2 heures à chaque fois. Le planning peut paraître léger mais il n'en est rien. Effectivement, énormément de projets, de recherches et de travaux quelconques nous sont confiés et occupent une grande partie de nos journées en-dehors des heures de cours.

Le reste du temps, car il ne faut quand même pas oublier de prendre du temps pour soi et surtout de découvrir le pays qui nous accueille, je pratique du sport, visite, découvre, rencontre et partage des moments avec des amis tous plus enrichissants les uns que les autres par leurs parcours.

Quelles sont les différences avec tes études en France ? 

En France, j'étais dans une école d'ingénieur où je suivais plusieurs cours tous les jours et étendus sur toute la journée. L'organisation était donc complètement différente car ici je suis libre toute la journée et suis pris par les cours uniquement 2 ou 3 soirées par semaine. Le découpage des trimestres/semestres est aussi différent. En effet, à Dubaï, les périodes de cours fonctionnent par trimestre. Avant le début de chacun, je dois choisir les cours que je veux suivre parmi le menu qui m'est proposé et les faire valider par l'université. Il y a une liste de cours obligatoires que je dois forcément sélectionner et suivre au cours de mon année et il y a aussi une seconde liste de cours "électifs" qui ne sont pas obligatoires mais parmi lesquels je dois aussi choisir à chaque trimestre. Cette règle est imposée par l'université afin de ne pas mettre ses étudiants en difficulté du point de vue de l'intensité des cours et des travaux à réaliser à l'extérieur. C'est d'ailleurs pour cette raison que nos choix de cours sont examinés par l'université, qui juge s'il est possible de combiner les cours sélectionnés. Concernant les examens, plusieurs dossiers et rapports rythment les trimestres qui se concluent également par des examens finaux. Une autre différence par rapport à la France concerne le public de ma classe. Comme j'ai déjà pu l'évoquer, la plupart sont salariés d'entreprise et entreprennent le master dans l'optique de monter en compétence dans leur société. Être au contact de personnes qualifiées, locales pour certaines et venant des 4 coins du monde est un enrichissement inestimable, tant sur le plan personnel que professionnel.

MBA University of Adelaide

Sa vie à Dubaï

Qu'apprécies-tu dans ce pays/ville ?

Aux Émirats arabes unis, j'apprécie le fait de me sentir en sécurité quel que soit l'endroit où je suis et le moment. J'apprécie aussi énormément la mentalité et la diversité culturelle du pays ainsi que celle des personnes que j'ai eu l'occasion et que je continue de rencontrer. J'ai en effet pu rencontrer des personnes venant des 4 coins de la planète et avec chacun une histoire différente et enrichissante à partager. Bien entendu, je ne peux pas omettre d'évoquer l'incroyable climat qui pèse sur les Émirats bien que les mois de décembre à février soient propices à quelques petites "fraîcheurs" (tout est relatif !)

Qu'est-ce que tu apprécies moins ?

J'ai dû réfléchir un instant avant de répondre à cette question car rien ne m'est venu spontanément. Je dirais que parfois, le rythme de vie de Dubaï peut être étouffant. C'est pour cette raison qu'il est important de s'éloigner quelques jours à quelques heures de Dubaï pour se ressourcer et découvrir de nouveaux paysages plus légers.

Quels ont été tes moments difficiles ?

Honnêtement, je n'ai pas eu de réels moments difficiles depuis mon arrivée à Dubaï. Mis à part la pression des examens, je n'ai rien de plus à évoquer à ce sujet.

 

Pour tout savoir sur University of Wollongong in Dubai, clique sur le logo ci-contre !

Logo University of Adelaide